Aller le contenu

Dimanche à Lalibela

Lalibela est une ville à part. Une curiosité archéologique vivante et l’une des plus importantes villes chrétiennes d’Afrique. Les amoureux d’églises monolithiques y seront comblées… mais j’ai surtout aimé cette ville pour sa vie et l’hospitalité remarquable de ses habitants. Ambiances sonores lors d’une messe et d’un mariage dominical.

Célébrations orthodoxes

Elles sont célébrées en Guèze… la langue à l’origine de l’Amharique un peu comme si les messes en France étaient toujours en latin. Du coup même les éthiopiens ne comprennent pas tout mais qu’importe! Ils ont pour eux la foi du nombre et de la patience… car à Lalibela, les messes dominicales commencent le matin vers six heures et durent dans les trois ou quatre heures.

Il faut dire que la ville est un haut lieu de pèlerinage… imaginée au 13ème siècle comme une nouvelle Jérusalem. Moins par orgueil que pour des questions d’accessibilité liée à l’extension de l’Islam.

Un acte de foi, de société et avouons-le de style… A l’intérieur de Bete Medhane Alem les familles se retrouvent à terre pour partager discussions et repas. Des chants viennent de Bete Mariam où des grappes d’étudiants écoutent religieusement des leçons de sagesse.

MesseLalibela 1

MesseLalibela 2

MesseLalibela 3

D’un point de vue archéologique l’église la plus impressionnante est celle de Saint Georges… sans doute parce qu’elle n’est pas protégée comme les autres par ces horribles paravents. Sans doute parce que c’est le saint patron de l’Ethiopie ; et sans doute parce qu’ils lui doivent bien ça au point de le labelliser dans le nom d’une des plus célèbres bière du pays et même dans celui du principal club de football d’Addis Abeba.

Saint Georges - Lalibela

Mariage à Lalibela

C’est une invitation au débottée… et pour l’anecdote je me suis retrouvé assis sur l’estrade principale de cette cérémonie de quartier (le mariage venait de se dérouler en privé) avec la famille des mariés. On m’a positionné là… discrétion assurée. Et impossible de ne pas manger la nourriture qu’on me servait et resservait jusqu’à ce qu’on puisse me resservir.

Bon au début je ne comprenais pas trop… les mariés tardaient à venir et les voisins (au sens trèèès large) restaient majoritairement assis à discuter et à manger. Les choses ont commencé à s’animer une fois le repas terminé et que les mariés, qui semblaient aussi épuisés qu’après un marathon, ont pu engloutir leur comptant.

Mariage Lalibela Cuisine

Rhooo… oui je pour le coup c’était intense! Tout le monde s’est levé pour rejoindre à la file indienne un grand parking où les corps se sont mis à dancer. Et les langues hululer.

Une voiture klaxonnant et escortée de tuk-tuk emmenait les mariés vers d’autres aventures… le quartier a profité : en Ethiopie le mariage est un acte de foi et de société.

Mariage Lalibela Fête

Itinéraire en Ethiopie

Trois semaines en bus, en 4×4 et en avion (Lalibela-Harar). Départ d’Addis Abeba, puis Gondar et trek de 3 jours dans les Simiens, Aksoum, les églises du Tigré, Mekele, 3 jours dans le désert du Danakil, Lalibela et Harar.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.