Aller le contenu

Grèce continentale : coeur nature

Plein nord. On se rapproche clairement des Balkans. La Grèce continentale devient sinueuse et sauvage. Proximité de la nature. Cette région que mon imaginaire couvrait d’une page blanche oeuvre curieusement à ralentir temps. C’est l’une des plus belles régions que j’ai pu voir en Europe.

Des gorges de Vikos au lac à de Drakolimni

Plongeon dans l’Epire. Les gorges de Vikos sont les plus profondes du monde après celles du Grand Canyon. La rivière Voïdomatis a fait son oeuvre. Les ottomans lui ont légué des ponts.

Vikos-Canyon

Les gorges de Vikos. En bas à droite le village de Papingo.

Des gorges à la montagne il n’y a qu’un pas. Et plus haut vers 2 000 mètres le décor change radicalement. Une pleine bouffée de nature dans les Zagori qui mène aux eaux limpides du lac de Drakolimni
Drakolimni-Grece

Drakilomni dans les montagnes Zagori

Le parc national de Prespa

C’est l’endroit que j’ai trouvé le plus calme et le plus posé du nord de la Grèce. Comme si le rythme y était imposé par les pélicans, les vaches et les moutons. Un trou de verdure magnifique où la flânerie ferait loi.

Prespa-Grece

Il borde la Grèce, l’Albanie et FYROM. On le découvre en bateau. Les abords du grand lac Megali Prespa sont parsemées de grottes ornées de fresques réalisées par des ermites du Moyen Age.

Grottes-Prespa

Itinéraire en Grèce continentale

Voyage en boucle à partir d’Athènes. En passant par le coeur orthodoxe (Météores et Metsovo) et les parcs du nord du pays (les gorges de Vikos et le parc de Prespa, à la frontière avec FYROM et l’Albanie).

Grèce continentale #1 : coeur orthodoxe

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.