Aller le contenu

Good morning Vietnam (… au sud)!

Après avoir visité le nord du pays, suite de notre voyage au Vietnam de Hue à Ho Chi Minh.

Hue ville impériale

A Hue coule la rivière aux Parfums. La côte n’est pas bien loin. On commence à sentir les grosses chaleurs du sud et l’odeur de la mer. Hue est la troisième ville du Vietnam après Hanoï et Ho Chi Minh. Mais c’est sans doute la plus charmante. On a visité la citadelle impériale des Nguyen (sublime mais en grande partie détruite par les bombardements américains…) et les magnifiques tombeaux des Empereurs dans l’arrière pays (Minh MangKhai DinhTu Duc sont les plus connus). La campagne est beaucoup plus verte que dans le nord. Curieusement il y a un petit air de Provence. Et comme les routes sont jolies… nous n’avons pu résister à l’appel des promenades en motocyclette!


Hoi An petit paradis

La mer enfin! Hoi An est un charmant petit village, non loin de la mer, ou les autochtones se baladent en pyjama. C’est notre première « pause a ne rien faire » depuis le début du voyage. Et franchement ça fait du bien… Comme prévu nous n’avons pas fait grand chose: quelques vêtements sur mesure pour Marta, une balade en motocyclette au bord des rizières et … notre baptême de plongée! Une expérience géniale mais hors de prix qu’on devrait renouveler sous peu en Malaisie.

Hoi An

Avec ses lampions multicolores, son pont japonais et des murs jaunes délavés, Hoi An est tout plein de charme. Les investisseurs l’ont bien compris… et des projets grandiloquents (hôtels de luxe, casino…) fleurissent près des plages. Ce village est pourtant si petit! Avec l’aéroport de Danang juste à coté, le risque que Hoi An se transforme en un truc du style « Djerba asiatique » est plus que réel. Cet effet commence déjà à se ressentir un peu. J’imagine plus tard ces petites rues bondées de groupes fraîchement débarqués de l’aéroport… Le village perdrait tout son charme.


Ho Chi Minh City

C’est le genre d’endroit où il ne faut pas traîner au feu quand il passe au vert. Dans cette ville dessinée à l’équerre, la motocyclette est reine et le klaxon un art de vivre. La ville n’est pas d’un intérêt majeur mais elle permet d’apprécier le fossé qui sépare la campagne d’une ville grouillante en plein essor. C’est le Vietnam à deux vitesses. Ho Chi Minh se développe vite! On y construit des tours, on y trouve de grands hôtels, des boutiques Gucci et Louis Vuitton (plus chères qu’à Paris…) etc.

Ho Chi Minh City

Ho Chi Minh City

Au nord de la ville les tunnels de Cu Chi valent vraiment le détour! Quand les américains lâchaient toutes leurs armes sur la zone, les Viêt-Cong creusèrent de véritables villages souterrains afin de se protéger, de préparer les pièges (aussi gores qu’imaginatifs!) et les contre-attaques. Après le visionnage d’un documentaire rafraîchissant en hommage aux « American Killer Heroes » (un chef d’œuvre de propagande…), on visite un ensemble de salles (hôpital, QG militaire, cuisines…) reliées par des tunnels tellement étroits que seuls les gabarits Viet tout frêles pouvaient s’y engouffrer. On est en pleine forêt. Tout est sous la terre. On est sorti de ce labyrinthe tout suintant, plein de poussière et le dos éraflé (et encore les tunnels ont été agrandis pour nous pauvres touristes…). Le cadre est quand même angoissant. Quand on pense à la chaleur du sud Vietnam et à la ténacité ses habitants, on cerne mieux le genre d’horreurs vécues par les soldats américains.

Les tunnels de Cu Chi

Les tunnels de Cu Chi

On a rejoint le Cambodge en remontant le Mékong. Après la sécheresse du Laos, ce fleuve ressemble enfin à quelque chose de gigantesque : sur certains passages pas moins de trois kilomètres séparent les deux rives. Direction Phnom Penh.

En route pour le Cambodge

En route pour le Cambodge…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email.

CommentLuv badge